Se connecter pour vérifier ses messages privés
SALOON DE TALOCHE !
[RP]Le retour de l'indienne
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    home sweet home Index du Forum » Bivouac » Coin des a(RP)enteurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
.: Freebooter :.
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2010
Messages: 43
Localisation: A coté d'Ahote
MessagePosté le: Jeu 1 Avr - 16:10 (2010)    Sujet du message: [RP]Le retour de l'indienne Répondre en citant
Free cravachait dur pour rattraper Ahote dans la course.
Il en était allongé sur l’encolure de son cheval et l’encourageait. Il n’était pas distancé mais il ne regagnait pas de terrain non plus, il la poursuivait à courte distance.
Le trappeur pouvait l’admirer dans la grâce d’une cavalière émérite qui faisait corps avec sa monture.
Quand il vit arriver la longue montée vers le sommet de la colline, un léger sourire sur ses lèvres naquit.
Il savait son quarter horse plus solide que le mustang de la belle indienne et il allait pouvoir la rattraper.
Il ne s’était pas trompé et ils arrivèrent ensemble au sommet de la colline.

Ahote sauta de cheval aussi souple qu’un puma des montagnes.
Elle s’approcha de lui pour le féliciter toujours avec cet air doux légèrement moqueur qui le faisait chavirer de tendresse.

Tu es une excellente cavalière Ahote, en plus d’être une très belle femme.
Tu ne m’as pas laissé le temps de te complimenter sur ta tenue qui te va à ravir. Dit-il en reprenant doucement son souffle.

Free descendit, un peu gêné, de cheval à la suite des compliments qu’il avait donné, il avait peu l’habitude d’en faire surtout à une femme si belle et si attirante.
Il avait plutôt l’habitude, des filles faciles de saloon qui ne cherchait que le client ou à se faire payer un verre.
Il était en présence d’une fille de chef indien et il était impressionné malgré tout.
D’autant plus qu’Ahote lui prouvait depuis cette heureuse rencontre, combien il ne s’était pas trompé de l’avoir secourue, de l’avoir aidée, de l’avoir suivie et de ne plus souhaiter confusément que ne plus la quitter…

Devinant peut-être son embarras, elle lui désigna le panorama d’un geste un peu théâtral.
Puis elle lui prit délicatement la main et l’entraîna au bord du vide pour s’asseoir sur un rocher.
Ils purent admirer la vue sur toute la vallée flamboyante sous le soleil couchant.

Il n’avait pas souvent pris le temps d’admirer de cette façon le pays où il vivait.
Comme beaucoup des siens, il était arrivé en terrain conquis et ne pensait qu’à l‘exploiter au mieux, le plus vite possible.

Mais était-ce la lumière dorée sur le visage de la belle ? Etait-ce le contact de sa main sur la sienne ?
Mais à ce moment là, Free ne pensait qu’à mieux vivre dans ce pays, à en faire son foyer, sa maison, son chez lui et y fondre une famille …

Il croisa ses doigts dans les siens, attendri par l’histoire de sa légende.
Puis il lui sourit tendrement en l’écoutant parler d’avenir commun, son cœur s’était mis à cogner plus rapidement.

Oui Ahote, apprendre l’un de l’autre serait merveilleux. Même si la façon de vivre des miens risquent de te choquer, j’en ai peur …

Il plongea dans son regard de feu, flamboyant sous les rayons du soleil et lui parla calmement et franchement.

Je suis donc si transparent pour que tu ais deviné, ce que je ressens pour toi ?
Depuis que je t’ai porté et soigné, la vie m’apparaît sous un nouveau jour.
Je suis tombé amoureux d’une très belle indienne. Tout ce que je découvre depuis ne me fait rien regretter.

Mais si je comprends bien, tu serais prête à être celle qui éclaire ma vie de sa lampe en écorce au travers de ma vie ?
Je suis tout ému à l’idée que tu serais prête à devenir ma compagne et moi ton Wakiza.
Un doux rêve se projette en moi, celui de vivre avec ce pays et toi à mes cotés, celui de fonder une famille.

Ses Doigts ne quittaient pas les siens et les serraient tendrement ne voulant pas rompre ce lien magique qui les unissaient à ce moment.
Puis il ouvrit les bras comme dans une invite silencieuse à venir le rejoindre contre lui.

Le veux-tu Ahote ? Je suis prêt à tout faire auprès de ton père pour réaliser notre rêve, si c’est bien celui que nous partageons …

_________________


Revenir en haut
.: Publicité :.


MessagePosté le: Jeu 1 Avr - 16:10 (2010)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
.: ahote :.
Habitant


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2010
Messages: 30
MessagePosté le: Jeu 1 Avr - 16:10 (2010)    Sujet du message: [RP]Le retour de l'indienne Répondre en citant
Main dans la main, le trappeur et l'indienne se comprenaient. La prédiction du chaman du clan d'Ahote avait dit vrai. Il l'avait toujours vu avec un blanc qui lui sauverait la vie. Depuis enfant, elle avait toujours cru à cet oracle. Elle avait cherché à s'approcher des villes des visages pâles, à les observer.

Elle n'aimait rien de ce qu'elle voyait et pourtant elle y croyait. Les blancs, avides de pouvoir, de richesses et de la terres séculaires des indiens, les avaient entassé dans des réserves. Toujours malgré cela, elle se dit qu'un visage pâle devait forcément être bien et que celui là la trouverait.

Le chaman ne s'était pas trompé et elle le savait encore plus depuis qu'elle avait rencontré le trappeur.

Ils regardèrent le soleil couchant et Free lui fit la confidence de ses sentiments. Il était tombé aussi amoureux de l'indienne comme elle de lui. Ils allaient être un peu comme des paria dans une société comme dans l'autre. Ceux qui ont trahit leur clan. C'était à l'inverse pourtant, ils voulaient embrasser les deux civilisations, puisant ainsi le meilleur des deux.

Quand il lui fit l'honneur d'ouvrir son coeur d'homme, elle serra sa main et la porta à ses lèvres pour y déposer un baiser sur le dessus.

Ce soir là il n'y avait pas que le soleil qui flamboyait mais les yeux de l'indienne aussi.
Puis il ouvrit les bras et elle s'y blottit naturellement, comme si leur deux corps étaient fait pour s'épouser. Ahote l'enlaça aussi et leva le visage vers lui, faisant des aller retour entre ses yeux et ses lèvres.

Ils s'embrassèrent passionnément.

Son coeur, son âme et son sourire lui étaient entièrement dédiés. Elle regarda les derniers rayons du soleil dispenser leur lueur et embraser une dernière fois l'horizon.


Je ressens la même chose depuis que je t'ai vu. La douceur de tes gestes pour me soigner et la tendresse de ton regard ont touché mon coeur de sauvage....sourire.......Je n'ai plus envie de me séparer de toi. J'ai envie de porter tes enfants et d'être à toi. Un jour je te raconterais l'histoire de la prédiction du chaman et tu comprendras aussi comme nous vivons.

Il fallait rentrer maintenant avant que la nuit les enveloppe. Tout restait à faire c'est à dire se glisser sans bruit dans la tribu endormie et cacher les cheveux pour passer une nuit dans les bras de son trappeur. Le seul soucis c'est lui faire croire que tout était normal et qu'il ne risquait pas le courroux de son père.

Elle ne put s'empêcher une dernière fois de l'embrasser avant de se lever.

La magie de la torche n'opère plus. La dame est partie plus à l'ouest encore.
Nous devons rentrer avant de plus rien voir. Nous mettrons les chevaux derrière le clan, comme ça mon père ne risque pas de se réveiller et de me gronder de rentrer tard.


Surtout de la voir en compagnie du visage pâle.

_________________


Revenir en haut
.: Freebooter :.
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2010
Messages: 43
Localisation: A coté d'Ahote
MessagePosté le: Jeu 1 Avr - 16:11 (2010)    Sujet du message: [RP]Le retour de l'indienne Répondre en citant
Ils étaient restés enlacés dans les bras l’un de l’autre, face au soleil couchant. Ils s’étaient embrassés et ils s’étaient racontés.
Le destin, la nature ou la légende les avait réunis et ils avaient décidé de continuer ensemble.
Mais, comme le temps passe vide quand on est heureux et la nuit tombe vite.
Il était l’heure de rentrer avant la nuit noire.

Ils s’étaient relevés et Ahote expliquait sa stratégie à Free. Il fallait rentrer discrètement sans effusion malgré le bonheur partagé par leurs cœurs.

Il la serra à nouveau contre lui pour l’embrasser passionnément puis il la souleva dans ses bras pour la porter.
Il la mena ainsi jusqu’à son cheval. Il la souleva pour la mettre en selle et lui donna un dernier baiser avant de monter à son tour sur son fidèle coursier.

Je te suis ma princesse d’amour, mais s’il te plait ne va pas aussi vite qu’à l’aller. Dit-il en rigolant légèrement.

Puis ils prirent le chemin du retour côte à côte …

_________________


Revenir en haut
.: ahote :.
Habitant


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2010
Messages: 30
MessagePosté le: Jeu 1 Avr - 16:12 (2010)    Sujet du message: [RP]Le retour de l'indienne Répondre en citant
Le retour se fit moins rapidement pour ne pas dire en dilettante. La clarté n'était pas tout ce qu'il y avait de plus lumineuse et c'était même le contraire. Il était inutile de prendre des risques inconsidérés pour estimer la valeur de son trappeur. Le retour se fit pleins d'oeillades et de sourires.

Quand les tepee se dessinèrent sur le clair obscur de l'astre sélène enfin levé, l'indienne lui fit signe de venir déseller son quarter-horse, un peu à l'écart. Elle le prit par la main et posa son index sur la bouche du trappeur pour lui faire signe de se taire.
Ahote connaissait les usages du groupes et elle pourrait passer unaperçu au sein du groupe contrairement à une personne extérieur, qui se serait fait remarquer en quelques minutes. Les indiens flairaient les mouvements et les bruits comme le font les animaux. Toujours sur le qui-vive.

Ils étaient à quelques pas d'arrivée au but quand un bruit de branche sur laquelle on marche se brisa. Ahote sans bouger d'un pouce, ferma les yeux.

Avec un bruit comme celui-là, ils risquaient d'être repéré. Sa respiration cessa presque. Aucun bruit apparent succéda à cela, sauf que quand l'indienne voulu reprendre sa marche à pas de loup vers son tepee, la main de Free dans la sienne, se dressait devant elle un grave problème. Ayawamat (celui qui suit les ordres).

C'était le protégé du chef de la tribu, celui qu'il aurait aimé que sa fille choisisse pour qu'il reprenne sa succession. Ayawamat, lui même était fort intéressé par la farouche indienne. Plus elle lui avait résisté et plus il aimait essayer de la soumettre.

Deux yeux flamboyants comme des éclairs foudroyaient sur place le visage pâle. Ahote aurait préférait voir encore son père rappliquer plutôt que ce guerrier impitoyable.


Tu fais quoi?

Il n'avait même pas adressé la parole à Free car il considérait les blancs comme une quantité négligeable.

Bonsoir à toi Ayawamat. Je fais visiter le clan à Free. Il aimerait connaitre nos coutumes et je vais l'aider à les comprendre.

Il se mit à rire et instinctivement Ahote lui intima de se taire, ne voulant pas ameuter les fauves de sa tribu qui n'attendaient que ça pour malmené son trappeur.

CHHHUUUuuuutt!!!
Je vais finir par te nommer hyène hurlante si tu continues de la sorte.


La réflexion porta ses fruits car il se tu et la regarda d'un regard noir.

Si un blanc connait nos coutumes et se donne du mal pour les apprendre, peut être un jour d'autres blancs nous connaitrons mieux et cette guerre sans fin cessera.

Pauvre Ahote....tu es comme un oisillon tombé du nid ma pauvre. Les visages pâles nous enferment comme des bêtes et ne seront heureux que quand nous mourons tous.

Ne dis pas ça Ayawamat. Certains blancs ont bien plus de sagesse que tu n'en auras jamais.

Elle le regarda aussi avec un oeil mauvais.

Les visages pâles te ressemblent plus que tu ne le crois. Ils sont incapables de compassion, de pitié ou de sentiment. Ils ne connaissent que la haine et la rancoeur. Ce n'est pas grâce à des gens comme toi que tout ça s'apaisera.

Tais toi linotte.

Une gifle cingla l'air et vint s'abattre sur la joue de l'indienne. Sous le coup de la rapidité de la claque, Ahote, qui ne s'y attendait pas, tomba au sol.
Elle se caressa la joue pour faire cesser le jeu qui y avait élu domicile et fit comprendre à Free de ne pas intervenir.


Tu me payeras ça.

Ayawamat se rendit compte que son geste remettait la balle dans le camp d'Ahote. Il n'avait plus de moyen de pression car maintenant si son père venait, elle pourrait dire que le guerrier avait osé porter la main sur elle et celui-ci aurait été banni, fut il le meilleur guerrier.

Dégage de là.....

Des flammes auraient pu jaillit de ses narines tellement le visage de l'indien était courroucé.
Il tourna les talons et s'en alla.

Ahote se releva.

_________________


Revenir en haut
.: Freebooter :.
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2010
Messages: 43
Localisation: A coté d'Ahote
MessagePosté le: Jeu 1 Avr - 16:12 (2010)    Sujet du message: [RP]Le retour de l'indienne Répondre en citant
Le retour s’était fait au rythme d’une balade amoureuse et ils arrivèrent au camp au clair de lune.

Comme prévu, ils descendirent de cheval un peu à l’écart et continuèrent à pied.
Main dans la main, comme deux gamins qui avaient fait un mauvais coup, ils avancèrent silencieusement à travers le camp.
C’est arrivé prés du but que leur chance bascula dans le craquement sinistre d’une branche sous leurs pieds.
Ils se figèrent aussitôt mais c’était trop tard, un guerrier leur barrait le passage.

Ahote et lui entamèrent une discussion à bâtons rompus mais plutôt à voix basses à la demande de l’indienne.
Free avait du mal à suivre la discussion à mi-voix et quand il vit partir la gifle, il n’eut que le temps d’amortir sa belle dans sa chute.
Il s’apprêtait à bondir quand sa belle indienne le retint par la manche.
Il l’aida à se relever mais il était en plein dilemme entre le sentiment de sauter à la gorge de ce furieux et d’obéir à sa belle.
Mais d’une voix ferme, elle lui ordonna de s’en aller et il fit demi-tour, furieux mais il avait obéi.

Je vois que chez les tiens aussi, il y a de sacrés représentants de la mentalité humaine. Décidément la paix et la fin des préjugés ne sont pas pour demain. Lui chuchota t-il.

Il la serra contre lui pour la calmer puis d’une pression de la main, il l’encouragea à poursuivre le trajet jusqu’à son tepee.
Ils s’y glissèrent tous les deux, silencieusement et la peau qui faisait office de porte se rabattit sur les deux amoureux…

_________________


Revenir en haut
.: Contenu Sponsorisé :.


MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:06 (2018)    Sujet du message: [RP]Le retour de l'indienne
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    home sweet home Index du Forum » Bivouac » Coin des a(RP)enteurs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by Taloche Town © 2001, 2018 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com